Bâtiment 7

  • Source : Corey Narsted

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Poddubiuk architecte, dessin par JB Bouillant

  • Source : Corey Narsted

  • Source : Corey Narsted

  • Source : Corey Narsted

  • Source : L'OEUF Architectes

  • Source : L'OEUF Architectes

  • Source : Corey Narsted

  • Source : Corey Narsted

  • Source : Corey Narsted

Fiche Technique

Emplacement : Pointe-St-Charles
Client : Collectif 7 à Nous
Concept préliminaire : Poddubiuk architecte
Ingénieur en structure : EGP Inc.
Ingénieur mécanique / électrique : Martin Roy associés
Gérant de construction : Groupe TEQ

Le collectif 7 À NOUS a été formé en 2009 par des citoyen.ne.s et des organismes culturels, communautaires, libertaires ou issus de l’économie sociale. Le but était de lutter pour la conversion du Bâtiment 7 en un espace de rassemblement et d’échange pour la communauté de Pointe-Sainte-Charles. Une ville en soi, le Bâtiment 7 rassemblera une épicerie de quartier, une brasserie artisanale, une arcade, une école d’art, une salle polyvalente, un grand atelier multi-usage, ainsi que plus de 12 000 pi2 d’espaces collaboratifs dont des ateliers de métal, bois, vélo, mécanique, peinture, des bureaux et un comptoir de partage d’outils. Le projet du Bâtiment 7 est destiné à devenir un élément moteur de la communauté et transformera le quartier dès son ouverture au printemps 2018. Inspirés par cette vision globale, nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure avec la communauté locale et de prendre part à leur processus de design participatif!

 

Innovation sociale et retour à la réutilisation

Bien que le Bâtiment 7 soit un de nos plus récents projets réalisés, L’ŒUF s’est impliqué dès le début dans les démarches pour sa conversion. Il s’agit d’un projet mené par un groupe client profondément engagé, avec l’intention de transformer leur communauté avec une nouvelle infrastructure sociale accessible. Inspiré par une vision holistique incluant des objectifs sociaux, économiques, culturels, politiques et écologiques, le Bâtiment 7 est un projet stimulant qui vise à transformer le quartier par un programme novateur et synergique. Réaffectation et rénovation ambitieuses d’un bâtiment d’entreposage sur un ancien terrain du CN, le complexe se développera par phases. Le défi principal du projet consistait à établir une approche « élastique », flexible, permettant la modification du programme ET l’apport d’améliorations environnementales au fil du temps. Toutes les phases sont conçues selon un processus participatif que nous appelons « codesign », un processus seulement possible avec un client hautement engagé et impliqué. Les phases 2, 3 et 4 mettront l’accent sur le développement de services familiaux et de santé, un centre alimentaire communautaire ainsi que des ateliers d’art.

 

Le contexte

Le Bâtiment 7 est un entrepôt historique abandonné, construit à l’origine entre 1924 et 1946 par le CN (Canadien National), situé sur une friche industrielle dans le quartier Pointe-Saint-Charles dans le sud-ouest de Montréal. Pointe-Saint-Charles est un quartier où existe un besoin pour des épiceries, des services culturels, cafés et lieux de rassemblement. En tant que projet mené par la communauté et conjuguant art, santé, production alimentaire locale et durabilité, le Bâtiment 7 coïncide avec des politiques et objectifs municipaux prioritaires tels que la lutte à la pauvreté et à l’exclusion, la promotion des initiatives d’économie sociale, le développement de la production alimentaire locale et le soutien aux équipements collectifs.

Le projet du Bâtiment 7 est en préparation depuis plus d’une décennie. L’organisme communautaire local appelé 7 à NOUS a obtenu le bâtiment pour 1 $ dans le cadre d’un changement de zonage pour développer 800 nouvelles unités de logement sur un site situé au sud du terrain du Bâtiment 7. L’organisme a ensuite négocié et obtenu une contribution additionnelle d’un million de dollars pour commencer les rénovations du bâtiment — une grande victoire pour la communauté ! Un processus citoyen très engagé s’est ensuite mis en route. Mark Poddubiuk (un des fondateurs de L’ŒUF) a pris les rênes du projet en 2009 et continue de mener les efforts de la communauté tout en étant professeur à l’UQAM depuis 2012. Nous nous sommes investis pour de bon dans le projet en 2016 alors que des réparations urgentes au bâtiment abandonné devenaient nécessaires. Le bâtiment avait subi dix années sans aucun chauffage ou entretien. Vers la fin de décembre 2016, avec le travail de réfection presque à terme, le financement du PADIQH, lié à une condition d’achèvement substantiel après 6 mois, a été accordé et les rénovations ont pu commencer aussitôt.

 

Le processus de conception intégré : le défi de conjuguer vitesse et flexibilité

Le processus de conception intégrée est une approche fortement participative qui permet à L’OEUF de s’adapter aux situations difficiles comme celle du Bâtiment 7. Dans ce cas-ci, étant donné un budget serré, le projet demandait une réponse au risque vigoureuse tout en exigeant de suivre un échéancier accéléré. Dès le départ, nous avons décidé de débuter avec deux charrettes impliquant toutes les parties prenantes, dont le client, le directeur des travaux et les architectes. Grâce à des points bien définis, celles-ci ont permis de circonscrire efficacement un contenu pertinent pour une vision claire du projet et nourrir les décisions des parties prenantes. En bref, les charrettes ont permis d’établir une approche flexible qui encouragea la communauté à définir ses besoins actuels tout en priorisant ceux à long terme, une démarche nécessaire dans une conception devant tenir compte d’utilisateurs et scénarios multiples.

 

Systèmes environnementaux, transférabilité et risque

Le budget est un défi et requiert un retour à la base — de bonnes fenêtres, une étanchéité à l’air, une récupération de la chaleur de l’air de ventilation, une récupération des eaux de pluie, une typologie spatiale claire, une conception détaillée permettant une évolution durable sans reprise coûteuse. Comme beaucoup de nos clients, celui-ci nous a demandé de supprimer les risques de son projet, tout comme la plupart des clients sensibles sur le plan financier qui ne peuvent encourir de risque ou être exposés à des dépassements de coûts en capital, ce qui entraîne des retards ou des annulations. Nous travaillons à l’élimination du risque. Hormis un retour à la base réussi, peut-être avons-nous là l’élément durable le mieux transférable du projet.