Rosemont – Le Coteau Vert & Un Toit pour Tous

Fiche Technique

Empacement : Rosemont - Petite Patrie
Client : Coop Le Coteau Vert | GRT Bâtir son Quartier | OBNL Un Toit pour Tous
Coût du projet : 18000000 $
Ingénieur méchanique : PMA
Ingénieur en structure : CPF Groupe Conseil | Vinci Consultant
Entrepreneur général : Sept Frères Construction
Date de livraison : 09/2010
Prix et mentions : Certification Novoclimat envisagée | Projet Innovateur en efficacité énergétique et développement durable (SHQ)

Construisant sur notre expérience du projet Benny Farm, nous nous sommes adaptés et « ré-outillés », appliquant les enseignements tirés et faisant le suivi de la performance du bâtiment du projet de logements abordables Rosemont. Notre intention demeure la même : trouver de meilleures façons de créer des logements urbains abordables, innover et apprendre réciproquement avec nos clients dans le processus, documenter et partager les enseignements tirés de nos expériences avec le public. Les groupes de résidents du projet Rosemont étaient grandement impliqués et pleinement représentés dès le début du projet, ce qui nous a permis à nouveau de diriger un processus de conception intégré (PCI) engagé. Le projet Rosemont est un grand exemple d’autonomisation et d’apprentissage réciproques avec deux groupes clients, concevant un système de contrôle environnemental pour les deux, atteignant une meilleure performance environnementale grâce à des stratégies passives, assurant l’avenir de telle sorte que des stratégies plus vertes puissent évoluer au rythme du client et créant une grande architecture avec un budget pour des logements sociaux.

 

Appliquer les enseignements tirés : renforcer le noyau et innover encore

 À l’instar du projet Benny Farm, des groupes clients distincts se regroupèrent pour proposer un projet commun. Le Rosemont consiste en deux projets sur un même site avec une infrastructure partagée. Le groupe client combiné apporta une forte vision pour créer une seule communauté durable et le comité original mit la barre très haute. Nous avons appliqué les enseignements tirés de notre expérience de Benny Farm et de nouveaux objectifs furent déterminés pour le Rosemont : les joueurs dans le projet furent sélectionnés avec plus de rigueur; le projet fut conçu à nouveau pour la prise en charge par les résidents après complétion, et pour plus de facilité, les systèmes mécaniques furent simplifiés; la conception fut pensée pour permettre plus simplement l’ajout de mesures vertes; la résilience technique fut fournie avec du soutien dès le premier jour. Nous nous engageâmes fortement pour la mise en service et le monitorage de la performance, étant donné le faible nombre de projets durables abordables construits. C’est la seule façon de faire le suivi des performances de nos systèmes après construction. Le monitorage de la performance a donc commencé dès le premier jour, nous aidant à vérifier nos hypothèses, donnant des indices de la performance réelle et permettant d’ajuster précisément l’opération des systèmes.

 

Le contexte

 Le projet Rosemont est sur un site avec deux groupes clients distincts : la Coopérative d’habitation Le Coteau Vert et l’organisme sans but lucratif Un toit pour tous. Le projet est sur l’ancien site des ateliers municipaux de Rosemont dans la Petite-Patrie à Montréal — un quartier populaire dense adjacent à la station de métro Rosemont. Le site a été utilisé plus récemment comme aire de stationnement pour les véhicules d’enlèvement de la neige.

Nous avons obtenu une modeste bourse de la SCHL pour analyser les possibilités de logements abordables pour la coopérative Le Coteau Vert et peu de temps après pour Un toit pour tous. Comme d’habitude, le budget était très restreint (environ 100 $/ pi2), ce qui a exigé de rationaliser la planification et les techniques de construction. La Société d’habitation du Québec (SHQ) offrit un 10% additionnel pour la mise en place d’améliorations environnementales. Au moment du développement du projet, un nouveau parc, une bibliothèque publique et un développement d’habitations privées de huit étages se préparaient à être construits tout près du site Rosemont. Notre projet était conçu comme huit bâtiments séparés de quatre étages, près de l’échelle du tissu urbain de Petite-Patrie. Les unités devaient être conçues pour une variété de ménages et partageraient une cour centrale semi-privée.

 

L’engagement communautaire et le processus de conception intégré

 Nous avons reçu trois subventions gouvernementales pour aider à démarrer le projet : une du Fonds municipal vert afin d’effectuer une analyse préconceptuelle, une deuxième de la ville de Montréal et une troisième du programme EQuilibrium de la SCHL. Avec ces fonds, nous avons organisé la première charrette de conception, laquelle était cruciale afin de créer une vision du projet. Encore une fois, nous avions des groupes d’intervenants extrêmement engagés qui permirent la mise en place d’un PCI rigoureux. Nous avons ensuite dirigé un processus sur une période de six mois avec plusieurs de ces groupes, qui rendit possible une analyse du contexte plus large que le seul site du projet et permit d’établir la vision et l’échelle du projet. Le dévouement du groupe de ressources techniques du quartier Rosemont, de plusieurs des groupes d’intervenants et des deux groupes clients dans les réunions sur une période de trois à quatre ans (des centaines d’heures de bénévolat!) a garanti que chaque voix soit entendue et que des scénarios gagnants pour tous soient réalisés. Le PCI a aussi conforté notre engagement envers le monitorage, puisque les consultants aidèrent à établir les stratégies de monitorage et les protocoles d’installation des équipements afin de limiter le dérangement pour les résidents. 

 

Systèmes environnementaux et transférabilité

Plusieurs des objectifs durables du projet ont pu être réalisés grâce à des stratégies de conception passives. Alors que les bâtiments conventionnels ont une largeur de 18 à 20 m avec des unités distribuées des deux côtés d’un couloir, le projet Rosemont fut conçu avec une largeur de 10 m et une échelle permettant une bonne exposition solaire. Cette typologie doublée d’un attention portée à l’orientation, la fenestration, la ventilation naturelle et aux ombrages signifia de grands gains énergétiques sans frais supplémentaires. Les balcons orientés sud-est et sud-ouest ont été pensés pour faire de l’ombre sur les portes et les fenêtres pendant l’été. Pour le chauffage, le Rosemont utilise un système géothermique avec des ventilateurs centralisés récupérateurs de chaleur. La cour intègre un bassin de rétention des eaux de pluie avec un espace social actif, utilisant des espèces végétales locales ne nécessitant qu’un minimum d’arrosage. Notre stratégie de monitorage est nécessaire comme référence pour des projets similaires, des données réelles étant plus fiables que des suppositions sur la performance d’un bâtiment. Elle est essentielle pour un apprentissage rigoureux pour toutes les parties impliquées. Nous venons de terminer la première année de monitorage — les résultats sont publics et ont atteint les objectifs visés.

Le système énergétique est surdimensionné à la fois pour les conduites d’air et pour les capacités de préchauffage (l’air d’appoint prétraité entre à 25-28 degrés plutôt qu’à 18!) et se paiera de lui-même sur une période de 20 ans — un rendement plutôt sobre, mais très fiable. Dès le premier jour, les bâtiments du projet Rosemont montraient une performance de 40% supérieure au code de l’énergie. Et ils n’avaient coûté que 110 $ / pi2! Les groupes considèrent la création d’une compagnie sans but lucratif pour faire le suivi de leur investissement, gérer le projet et guider le réinvestissement durable pour leur infrastructure commune de gestion de l’énergie et de l’eau.

Un obstacle au progrès des mesures d’efficacité énergétique dans les projets de logements abordables est que presque tous les programmes de subvention soutiennent des mesures énergétiques donnant des résultats immédiats, mais sans soutenir celles pouvant donner lieu au développement graduel de stratégies vertes résilientes, flexibles et adaptables. Pour relever ce défi, notre stratégie fut encore une fois de mettre le projet Rosemont à l’épreuve du temps et de trouver un équilibre entre performance, résilience et coût. Notre mantra était le suivant : « trouvons une solution viable pour aujourd’hui et résiliente pour demain ». L’intégration d’une infrastructure pour des mesures à venir et une approche de la conception adaptable étaient au cœur du projet Rosemont et de sa durabilité dans l’ensemble.